Les Haters du Bitcoin | Jeunes Loups

Les Haters du bitcoin

Je souhaiterais mettre en perspective un article du 25 janvier 2018 intitulé “La chute du Bitcoin, une bonne nouvelle” publié sur le site Le Devoir.

Ce genre d’article est utile et a le mérite de poser à plat les questions que beaucoup se posent. Il est normal d’avoir des idées reçues sur le Bitcoin car c’est un sujet compliqué et la communauté Blockchain/Bitcoin se doit d’éclairer au mieux les zones d’ombres pour permettre aux autres crypto-monnaies de se défaire de leur mauvaise réputation et être (enfin) appréciées à leur juste valeur.

En ce qui concerne l’article, je vais essayer de nuancer les propos de l’auteur qui sont le quotidien de tout crypto enthousiast !

Ma réponse est un peu longue mais je tenais à détailler au maximum avec des exemples concrets. J’ai scindé les arguments en plusieurs grandes parties pour faciliter la lecture.

Avant de commencer, je dois préciser une notion importante (et ténue) ; Il faut différencier le protocole Bitcoin (avec un grand “B”) et le jeton/token bitcoin éponyme (petit “b”).

Le bitcoin représente le token natif de la blockchain Bitcoin. Si ce n’est pas clair, pas d’inquiétude, nous sommes tous passés par là.

Sur quoi repose le Bitcoin ?

Le début est tranchant et attaque directement le Bitcoin qui “ne repose que sur du vent”.

Bien qu’immatériel, le Bitcoin repose bel et bien sur quelque chose. Mais sur quoi ?

Sur du code informatique et des algorithmes auxquels tout le monde peut avoir accès. Vous le trouverez ici.  N’importe qui peut le scruter, l’analyser et proposer des modifications. C’est le principe – et la force – des projets open-source. Le temps a montré que des milliers de personnes travaillant volontairement sur un code est plus performant que quelques développeurs. (un exemple connu est Linux vs. Windows).

Je comprends que cela puisse paraître abstrait et faire peur mais c’est bel et bien grâce à ce code et ces algorithmes mathématiques que les transactions de tokens bitcoin peuvent être effectuées.

Bulle ? Système pyramidal ? Ou autre chose ?

Pour bien faire, Il faudrait définir ce qu’est une bulle et un Ponzi même si les gens font implicitement référence aux autres Bulles passées (2008, Tulipes, Dot-com).

Définition d’un Ponzi

Selon Investopedia, une organisation pyramidale est un investissement frauduleux promettant des retours sur investissements élevés grâce à l’acquisition de nouveaux membres. Ainsi, les membres les plus anciens sont payés par les nouveaux arrivants.

Ici, le protocole Bitcoin et son token éponyme ne sont pas une compagnie qui peut perdre en profitabilité et mourir.

Les propositions de valeur du Bitcoin (et du bitcoin) n’ont jamais été financières et les raisons de son invention sont bien plus nobles.

Le Bitcoin n’a pas été créé au hasard, il fait suite à la crise financière de 2008 dans un but de simplifier les mouvements d’argent et les rendre publiques.

L’idée principale était de redonner le pouvoir aux particuliers et de ne plus être prisonniers des banques et des intermédiaires.

Bitcoin a été inventé pour un monde plus juste.

Un système pyramidal récompense les premiers acheteurs avec les nouveaux et ainsi de suite. Ce n’est pas le cas du Bitcoin.

Le BTC ne propose pas de retour sur investissement, son nombre est fini (21 millions de tokens) et il est simplement basé sur sa demande par rapport à sa rareté. Plus de gens en veulent, plus son prix augmente. Aussi simple que ça.

Quand on  comprend la technologie derrière le Bitcoin et les raisons pour lesquelles il a été inventé, les raisons qui le différencient d’un système pyramidal deviennent évidentes.

Si je tente de résumer sans évoquer les détails techniques, je dirais que le Bitcoin ne peut pas être assimilé aux autres bulles car c’est un registre de comptes gratuits, ouvert, immuable, distribué, chiffré et inarrêtable par quoi, ou qui que ce soit d’autre qu’une coupure d’électricité mondiale!

La croissance de la valeur du bitcoin ne repose sur aucun fondamental autre que sa popularité

Non, la valeur du BTC est définie en fonction de l’offre et de la demande. Son nombre total est limité à 21 millions d’unités ce qui en fait un bien potentiellement rare. Les gens s’en rendent compte maintenant car une bonne partie a déjà été minée.

Le prix du bitcoin est peu important, c’est le protocole Bitcoin qui est important.

Il est difficile de comprendre sa puissance car c’est une combinaison de Philosophie, d’Economie, et de Technologie (Mathématiques, Algorithmie, Cryptographie).

Pour clore cette partie, je dois vous avouer un secret… La Blockchain n’est pas nouvelle à proprement parler, c’est la combinaison de trois technologies :

  • Peer 2 Peer (pour la décentralisation)
  • Cryptographie (pour la sécurité)
  • Un Protocole de communication (TCP).

La flambée du prix du bitcoin n’a rien à voir avec un système pyramidal mais simplement une prise de conscience sur ce que le protocole Bitcoin apporte depuis le début (peu-importe la valeur du token).

Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que la cotation du BTC en dollars est quelque chose “d’inventé”, qui est là pour mieux mesurer sa valeur dans le monde actuel. Pour les vrais BTC holders, le BTC n’est pas un moyen de dégager de l’argent, C’EST l’argent.

Le Bitcoin uniquement sur le Dark Web ?

L’article continue par “Il est vrai que le bitcoin a pour objectif de servir de monnaie d’échange, cependant cette utilisation n’a jamais pris racine en dehors des cercles du crime organisé du Web profond.”

Il est vrai que le bitcoin a fait ses début sur le dark web pour acheter des produits illicites mais du chemin a été parcouru depuis! En effet, le bitcoin n’est pas que pour les terroristes ! C’est aussi pour les gens ‘ bien’, comme vous et moi. Au moment de l’introduction d’internet, les médias n’hésitaient pas à véhiculer une mauvaise image d’Internet en annonçant qu’il était utilisé pour la pornographie, par les pédophiles et par les marchands d’armes… En 2018, des milliards de personnes utilisent internet de façon quotidienne et ne sont aucunement des personnes avec de mauvaise intentions.

D’ailleurs l’auteur posez une question rhétorique : “Qui a déjà payé son latte avec son porte-monnaie bitcoin virtuel ?”

Beaucoup de gens ! Que ce soit chez les commerçants qui acceptent directement les bitcoins ou avec une carte de crédit qui permet de dépenser ses crypto-monnaies de façon discrète et indolore pour les commerçants. (Notons toutefois que Visa a récemment limité l’accès à ce genre de carte.)

Les marchands qui acceptent les bitcoin ou autres crypto-monnaies sont listés ici et utilisent souvent le logo ci-dessous :

bitcoin accepted here

Il est vrai que nous pourrions débattre si l’utilisation du bitcoin est adaptée ou non à cause des frais de transactions actuels car il existe d’autres crypto-monnaies avec des frais de transaction moindres et plus rapide.

Régulation et Fiscalité

Je ne peux qu’aller dans le sens de l’article lorsqu’il s’agit du flou législatif causé par les Etats et les banques.

Cependant, les raisons invoquées sont rarement les bonnes. On entend souvent “blanchiment d’argent” et “financement d’activité illicites”. L’argent “liquide” reste intraçable comparé à des transactions sur le réseau Bitcoin.

Des bitcoins mal repartis ?

Il est mentionné qu’environ 40% des bitcoins seraient détenus par un nombre réduit d’individus. C’est un argument recevable mais il faut se focaliser sur la partie positive. En 2014, lemonde.fr publiait un article expliquant que 1% de la population mondiale détenait 48% des ressources mondiales.

L’article continue en montrant que le reste des richesse est tout aussi mal réparti et que 80% de la population détient en fait 5,5% des richesses mondiales…

De quoi remettre en perspective les “problèmes” de répartition des tokens bitcoin. C’est faible en comparaison des 60% de votre exemple.

Le débat énergétique

“Le bitcoin ne contribue en rien à l’économie et use d’énormes ressources énergétiques.”

Oui, c’est indéniable, miner des bitcoins et entretenir le réseau est un processus gourmand en énergie. Cependant, avant d’invectiver ce système uniquement par son défaut, il faut le comparer avec ce qu’il se fait actuellement et les bénéfices globaux que le BTC propose.

Notons au passage, que nous parlons bien ici du BTC et que d’autres crypto-monnaies proposent des algorithmes moins énergivores (Proof of Stake, Delegated Proof of Stake, Proof of Capacity…)

Même si maintenir le réseau Bitcoin demande des ressources énergétiques importantes, c’est occulter une grande partie des dépenses actuelles de notre système bancaire. Par exemple, à combien s’élève la facture énergétique de tous les distributeurs de billets automatiques dans le monde en sachant qu’ils tournent eux aussi 24h sur 24h 7 jours sur 7 ? Ajoutons à cela que ceux-ci sont connectés à des data centers qui analysent en continu les données bancaires des personnes qui insèrent leur carte de crédit (en plastique) …

Je note une contradiction lorsque l’auteur explique – à juste titre – qu’il faut acheter des serveurs pour faire du minage. Donc le bitcoin pousserait-il donc à la consommation d’argent “classique” et participerait à l’économie…

Des investisseurs assoiffés avides de sensation fortes !

Je suis totalement sur le fait qu’un grand nombre de personnes nouvelles dans le milieu ne viennent pas pour les bonnes raisons et qu’elles viennent principalement pour ce que j’appelle le quick cash. Pour devenir un bon investisseur dans le domaine des crypto-monnaies il est primordial de comprendre les tenants et les aboutissants de la technologie Blockchain/smart-contract et leurs impacts économiques et sociaux.

Avouons-le tous les fans de cryptos aiment quand leur portefeuille est dans le vert et voient les courbes exploser des records, mais c’est bien plus grand que ça. Ce qui importe, c’est le changement fondamental que notre société va subir de plein fouet. Et le pire, c’est qu’encore trop peu de gens s’en aperçoivent.

Plus de 20 industries seront révolutionnées grâce à la Blockchain, notamment le marché de l’emploi. Ce qui m’amène au point suivant de votre article.

Le bitcoin ne crée pas d’emplois et n’apporte rien à la société

Le fait de pouvoir payer et d’échanger librement en bitcoin n’est en fait qu’UNE application du Blockchain. C’est comme si nous disions qu’Internet n’était fait que pour envoyer des e- mails. Cela serait quand même réducteur, non ? C’était vrai à une époque mais cette époque est révolue !

TOUT reste à faire dans le monde de la Blockchain et cela crée énormément d’emplois. Une simple recherche sur le mot “Blockchain” sur les sites d’offre d’emplois nous donnent accès à des milliers d’offres et de companies.

  • 1626 compagnies et 1158 jobs sur Angel list (dans le monde)
  • 4891 jobs sur Linkedin (dans le monde)
  • 25 sur Monster en France (dont 11 en région parisienne)
  • 287 sur Indeed (New York).

Angel list.co Blockchain

Linkedin emplois blockchain

Monster emplois Blockchain

Indeed emplois Blockchain

Bien évidemment, certaines annonces peuvent être en double mais il ne faut pas s’arrêter là.

Quand on sait qu’une grande partie du code du protocole Bitcoin est écrite en C++ et que la Blockchain Ethereum est majoritairement codée en Python, Javascript et Go on peut ajouter à cela des milliers d’autres jobs. (Plus de 47 000 jobs “python” sur Indeed aux Etats-Unis)

On voit bien l’opportunité que cela représente pour les jeunes développeurs ou les personnes qui veulent se reconvertir. En somme, un nouveau monde où tout est à construire.

Avec l’arrivée de site comme ethlance.com proposé par la plateforme Distric0x, le marché de l’emploi pourrait bien se voir secoué ! Ce site est une plateforme pour trouver des jobs en freelance et être rémunéré en Ether. Une avancée phénoménale pour la Blockchain et un projet très concret pour les plus sceptiques.

Précisons que vous utilisiez peut-être déjà la Blockchain sans le savoir… Par exemple, Apple a intégré Circle à iMessage pour rembourser ses amis en quasi temps réel et sans frais.

Dans les faits, le Bitcoin a créé un marché de 500 milliards de dollars dédié à l’innovation. La valeur n’est pas dans son prix qui augmente à cause des nouveaux arrivants mais par rapport aux milliers d’entreprises qui voient le jour et des jobs qui se créent quotidiennement.

En effet, le Bitcoin sera le Robin des Bois du 21ème siècle pour des millions de personnes. Il va venir à la rescousse des personnes n’ayant pas accès aux systèmes bancaires que nous connaissons. Dans un article de The Guardian de juillet 2015, on apprend que 460 millions d’asiatiques ne possèdent pas de compte en banque.

Le bitcoin et les autres crypto-monnaies vont changer la donne en permettant:

  • Des temps de transactions réduits
  • Un système décentralisé
  • Un accès équitable aux moyens de paiement
  • De s’affranchir d’intermédiaires.

Gardons en tête que la réduction des frais de transactions impacte faiblement les pays industrialisés mais peut être un changement radical dans la vie des pays souffrant de pauvreté et de corruption. Je détaille tout ces points dans une vidéo ici.

La chute spectaculaire du cours du bitcoin doit être reçue comme une bonne nouvelle

Je suis d’accord, c’est une bonne nouvelle… mais pas pour les même motifs. C’est une aubaine pour les personnes qui attendaient un créneau pour investir…

Il est important de combattre les idées reçues sur ce domaine difficile à appréhender et j’espère avoir éclairé certaines zones d’ombres. Partagez cet article à tous les détracteurs du Bitcoin.

Resources:

Notre eBook gratuit complet : http://jeunes-loups.fr/ebook-gratuit/
GitHub Bitcoin : https://github.com/bitcoin/bitcoin
Whitepaper Bitcoin : https://bitcoin.org/bitcoin.pdf
Bitcoin et énergie : https://www.crypto-france.com/bitcoin-gaspillage-energetique/
Répartition des richesse dans le monde : f://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/19/les-1-les-plus-riches-possederont-bientot-la-moitie-de-la-richesse-mondiale_4558585_3234.html
Article The Guardian (anglais) : https://www.theguardian.com/global-development-professionals-network/2015/may/12/robbed-of-opportunity-460-million-people-across-east-asia-have-no-bank-account-financial-inclusion
Pourquoi le Bitcoin est l’opposé d’un Ponzi (anglais) : https://decentralize.today/bitcoin-is-the-total-opposite-of-a-ponzi-scheme-heres-why-4d795f0ed